figuierete2018

«La vie et la mort dépendent de notre prochain. En effet, si nous gagnons notre frère, nous gagnons Dieu, mais si nous scandalisons notre frère, nous péchons contre le Christ.» Attribué à Saint Antoine du désert, cité par Athanase d’Aléxandrie | M. Badry, pasteur Dans une perspective spirituelle, cette citation attribuée à Saint Antoine du désert (Les Pères du désert sont des moines et des nones vivant en communauté en Egypte entre le III et le IVème siècle) donne à la rencontre ses lettres de noblesse. La rencontre avec l’autre, ce qui s’y passe, ce qui se vit, résonne dans l’intimité de ma relation avec le Christ et inversement, ce que je vis avec le Christ ne peut court-circuiter le visage de l’autre. Il ne s’agit pas d’idéaliser la rencontre. Il est des rencontres qui nous enrichissent, d’autres qui nous usent ou qui nous font peur. Peur d’être incompris, rejetté ou blessé. Il y a dans la rencontre une tension entre le désir et la peur; désir d’être enrichi et peur d’être déstabilisé. Vivre la rencontre avec l’autre à travers le Christ n’annule aucunement cette tension. Elle permet seulement de la dépasser, de la transcender par la certitude qu’aucun de nous ne possède pleinement la vérité et que c’est ensemble que nous constituons le corps de Christ. Pierre avait de bonnes raisons pour ne pas rencontrer Corneille (Actes 10/9-16, 20/44-48). Pourtant Dieu a dû convaincre l’Apôtre... C’est avec cet esprit que notre communauté a vécu la rencontre Ceeefe de ses églises européennes du 31 mai au 3 juin

RkJQdWJsaXNoZXIy MzQ4OTAy